Glossaire

Technicien de recherche archéologique

Technicien(ne) de recherche archéologique. Il mène à bien l’ensemble des activités propres aux opérations archéologiques en mettant en œuvre les techniques de collecte et d'exploitation des données. Il contribue à la préparation des opérations archéologiques (récolement de la documentation administrative et scientifique et préparation de l’outillage). Il met en œuvre les techniques de sondage, de décapage, de fouille et de relevé, ainsi que les techniques d’enregistrement et de prélèvement répondant aux caractéristiques du site à étudier, dans des contextes archéologiques et chronologiques variés. Il participe à la phase étude : traitement primaire du mobilier, inventaire technique et identification primaire, mise au net de la documentation archéologique et gestion des données de terrain. Il peut participer aux levés topographiques, aux activités de dessin archéologique et de mise au net manuelle et/ou informatique de ces dessins (DAO), et à la réalisation de clichés.

Terrassement

Travaux d’extraction de terre en grand volume, après décapage de la terre végétale. C’est l’exécution des tranchées, terrassement pleine masse.

Topographe

Il effectue, traite et restitue les relevés topographiques géo-référencés réalisés dans le cadre des opérations archéologiques. Il participe à la préparation de l’opération : conseil sur les méthodes d’intervention les mieux adaptées, collecte et réalise les plans, vérifie les coordonnées et les implantations d’emprises… Il réalise et contrôle les relevés planimétriques et altimétriques, notamment des structures archéologiques, et en effectue systématiquement la restitution graphique dans les systèmes de référence légaux en vigueur. Il assurer la saisie et le traitement de données topographiques, et autres, en relation avec un logiciel de SIG. Il participe à la gestion et à l’archivage de la documentation cartographique et topographique. Il peut assister les équipes dans leurs relevés des structures archéologiques (relevés manuels, relevés assistés par technologies numériques…). Il peut encore : implanter les sondages et les limites de décapage, participer à des levés photogrammétriques, à la modélisation en 3D des vestiges et à l’exploitation de ces modèles ; assurer le télépilotage de drones, pour l'acquisition de couvertures d'images numériques aéroportées. À l'Inrap, le réseau des topographes est animé par la direction scientifique et technique.

Tracéologue de l’industrie lithique

Spécialiste qui étudie les industries lithiques découvertes dans le cadre des opérations archéologiques et assure l’exploitation scientifique des résultats. Il participe à la mise en place de la stratégie de prélèvement, d'échantillonnage et de traitement des industries lithiques sans altérer la conservation des traces d’usage. Il définit, en collaboration avec le responsable d’équipe scientifique et le lithicien, une stratégie pour l’étude fonctionnelle (échantillonnage, échelle d’observation utilisée, projection spatiale…) et la réalise. Il met en place des protocoles expérimentaux. Il contribue à la détermination de la fonction des sites archéologiques.