Glossaire

Malacologue

Spécialiste qui étudie les mollusques recueillis dans le cadre d’opérations archéologiques, qu’ils soient continentaux (terrestres et dulçaquicoles) ou marins et lagunaires. Sur le terrain, il participe à la mise en place de la stratégie de prélèvement, d’échantillonnage et de tamisage de ces écofacts. En post-fouille, il identifie les mollusques (espèce, genre, famille) et étudie les usages que l’homme en a fait (traces d’utilisation et de consommation). Il participe à la restitution du paléo-milieu : caractérisation des milieux végétaux et des paysages, des modes de gestion des sociétés humaines, des conditions climatiques ; caractérisation des zones humides et du fonctionnement des cours d’eau.

Mécénat

Opérateur de l’État pour l’archéologie préventive, l’Inrap est éligible au mécénat. Ce dernier se définit comme « un soutien matériel apporté sans contrepartie directe de la part du bénéficiaire, à une œuvre ou à une personne pour l’exercice d’activités présentant un intérêt général » (arrêté du 6 janvier 1989 relatif à la terminologie économique et financière). Il existe trois types de mécénat : financier, de compétence, en nature.
Faire acte de mécénat dans le domaine de l’archéologie préventive, c’est exprimer un engagement citoyen en faveur de la préservation et de la mise en valeur du patrimoine ainsi que de la recherche.

Mécénat de compétences

Le mécénat de compétences est la mise à disposition de personnel à titre gracieux, pendant leur temps de travail.

Mécénat en nature

Le mécénat en nature est le don de biens. Par exemple, le mécénat technologique est une forme spécifique de mécénat en nature, consistant à mobiliser la technologie du mécène au bénéfice d’un projet d’intérêt général.

Mécénat financier

Le mécénat financier est un don en numéraire. Il représente la forme la plus courante de mécénat. Le mécénat participatif qui tend à se développer représente une des modalités du mécénat financier.